Se déconnecter sans pression : nos conseils pour une détox digitale réaliste et efficace

Votre téléphone est greffé à votre poignet, vous consultez vos mails tous les quarts d’heure et vos amis vous appellent le serial notificateur ? Il est peut-être temps de lever le doigt… Retrouvez ici nos astuces pour limiter votre temps en ligne et vous recentrer sur l’essentiel.

détox digitale

Êtes-vous hyperconnecté ?

À peine les yeux ouverts, vous attrapez votre smartphone et scrollez sur Instagram. En avalant votre café, vous parcourez Facebook et checkez votre boîte mail. Au boulot, vous rafraîchissez vos réseaux sociaux toutes les dix minutes, tandis que votre téléphone vibre constamment sous un assaut de notifications en tout genre. Une fois à la maison, vous faites un peu de shopping en ligne puis suivez à la lettre la recette d’un blog de cuisine. Pour digérer, vous avalez 5 épisodes d’une série sur votre télévision. Vous êtes épuisé mais avant d’aller dormir, vous vous accordez encore une dernière partie de Candy Crush. Bah quoi, il faut bien se détendre un peu, non ?

Combien sommes-nous à vivre ces situations ? Spoiler : beaucoup. D’après le rapport de We are Social, les Belges passent en moyenne cinq heures par jour sur internet, dont 1 h 43 sur leurs smartphones, consultés 34 fois quotidiennement. Le calcul est vite fait : cinq heures, c’est le tiers d’une journée. Et si pour se détendre, il fallait avant tout s’éloigner des écrans ?

Astuce

Adapter l'internet à votre vie, pas l'inverse ? C’est par ici

La désintoxication numérique ou l’art de se recentrer

Née aux États-Unis, la « digital detox » ou désintoxication numérique est un concept qui consiste à se déconnecter des écrans pour mieux se reconnecter à soi-même. Ça peut sembler niais, mais il faut savoir que l’addiction numérique à de réels impacts négatifs sur la santé et la vie sociale : stress, jalousie, fatigue psychologique, burnout, effondrement de la frontière entre vie privée et professionnelle… Rajoutez à ça l’impression déplaisante de perdre son temps, sans pour autant prendre les choses en main. La solution ? Une détox digitale équilibrée pour supprimer ou atténuer ces effets néfastes tout en boostant le moral et la productivité.

Les étapes à suivre pour une détox digitale optimale

détox digitale

1. Mettez le doigt sur vos addictions

Ironique, mais votre première aide sera votre téléphone : l’application Bien-être numérique (Android) ou Temps d’écran (iOS) vous permettra de dresser un bilan de votre utilisation, en détaillant le nombre d’heures et de minutes passées sur votre smartphone. Vous identifiez ainsi les applications que vous utilisez le plus et visualisez le temps perdu. Attention, ça peut être assez effrayant la première fois, vous êtes prévenu.

2. Définissez vos objectifs

Soyons honnêtes, vivre sans téléphone ou ordinateur portable en 2020, ce n’est pas réaliste. Dans la plupart des cas, cela pourrait même nuire aux relations professionnelles et privées. On ne va donc pas vers un sevrage complet, mais plutôt vers une modération. Après avoir évalué votre temps d’écran, déterminez dans un second temps la durée en ligne réellement nécessaire pour mener à bien vos activités. Faudrait pas perdre votre job ou ghoster Mémé sur WhatsApp, non plus.

3. Faites un grand ménage numérique

Désactiver les notifications des applications trop chronophages, n’afficher sur l’écran d’accueil que les apps prioritaires et reléguer les plus futiles dans un sous-dossier, se désabonner des newsletters inutiles, passer en mode avion après 20 h, supprimer les contacts superflus, attendre quelques heures avant de tweeter n’importe quoi, ne suivre que ses amis proches sur Instagram… Vous voyez, il existe beaucoup de petites astuces qui ne demandent pas trop d’efforts, mais réduiront activement les tentations.

4. Limitez dans le temps ou dans l’espace l’utilisation des appareils

Interdisez-vous de consulter vos mails ou votre téléphone pendant une heure ou mettez en place un « couvre-feu digital » en fonction de vos besoins (par exemple le soir ou le dimanche). Ça fonctionne aussi dans l’autre sens : définissez des horaires précis pour votre partie d’Animal Crossing ou votre quart d’heure social media. Vous pouvez également interdire l’usage des écrans dans certaines pièces, comme dans la chambre à coucher ou les toilettes. Adieu, scrolls infinis sur la cuvette…

5. Tirez profit du temps économisé

Difficile à croire pour les plus addicts d’entre nous, mais il existe plein d’activités qui ne nécessitent pas l’usage de la technologie. Plongez-vous dans un bon bouquin, lancez un jeu de société en famille, dépensez-vous à la salle de sport ou réunissez vos amis autour d’un verre (mais en laissant votre smartphone dans votre sac, bien essayé). Vous allez voir, c’est fou tout ce qu’on peut faire dans une seule et même journée !

Et si votre volonté ne suffit pas ?

On ne va pas se mentir, la détox digitale, c’est plus facile à dire qu’à faire. L’homme contre les machines, c’est un peu le David contre Goliath des temps modernes. Mais pas de panique, VOO vous aide à reprendre le dessus sur la technologie grâce à l’application Plume wifi liée à l'option VOO WIFI+. En effet, l’application Plume Wifi permet de gérer les accès de tous vos appareils connectés en un seul lieu grâce à la connexion wifi de votre maison.

À côté de l’option de contrôle parental, elle permet également d’établir des horaires d’utilisation propres à chaque appareil (télévision, smartphone, tablette, ordinateur…) et surtout, à chaque utilisateur. Ne faites pas l’innocent, ça veut bien dire que vous pouvez vous limiter aussi. Autodiscipline, bonjour !

D’autres applications plus spécifiques aux smartphones sont ­également disponibles sur le marché. Parmi les plus connues, Offtime vous invite à définir un temps de déconnexion ; Space vous offre des « espaces de liberté » à coups de blocage de notifications, d’assombrissement d’écran et d’interruptions forcées ; quant à Flipd, elle verrouillera automatiquement votre téléphone.

Pour terminer n’oublions pas que l’addiction aux écrans est avant tout le syndrome d’une pression sociale. Il n’y a donc pas de remède miracle (on évitera les solutions radicales comme débrancher le modem ou écraser son téléphone, c’est frustrant et ça n’aide pas sur le long terme), la clé est avant tout dans la modération et l’utilisation des bons outils.

Bonne chance !

Utilisation des cookies