Comment éviter les risques lors de vos achats sur internet : le guide de l’online shopper averti

Éviter les risques, une question de bon sens ! Découvrez ici nos conseils et solutions pour vous prémunir face aux potentielles arnaques, fraudes et abus lors de vos achats en ligne.

sécurité achats en ligne

Grâce à votre connexion wifi, la caverne d’Alibaba s’est digitalisée : un clic et il vous est possible d’acheter à peu près tout et n’importe quoi, du sac de designer au logement de vacances, sous oublier les coussins de mamy. Mais s’il est séduisant de passer commande sur internet, la virée shopping virtuelle peut vite tourner au cauchemar. Fraudes, arnaques ou contrefaçons, ce ne sont pas des légendes. Selon DNS Belgium, 5.733 sites web ont été déconnectés en Belgique en 2019, deux fois plus qu’en 2018. Parmi ces sites, plus de 2.000 étaient de fausses boutiques essayant de vous extorquer de l’argent. D’après Febelfin, les cybercriminels ont dérobé un total de 1.919.540 euros au deuxième trimestre 2019, soit en moyenne 1.060 euros par victime. Ça fait cher le coussin, non ?

Les risques liés aux achats en ligne sont nombreux, mais le phishing reste le plus répandu : on vous vole votre identité, vos données personnelles et bancaires par le biais de faux sites d’e-commerce. Souvent, ces sites offrent une affaire en or à laquelle vous succombez puis disparaissent du jour au lendemain. Autre tactique : les mails infectés en provenance d’un "site marchand" contenant un lien ou une annexe sur laquelle vous cliquez et qui va infecter votre ordinateur avec un virus. Vendeurs sans scrupule, articles jamais reçus, illégaux, défectueux ou non conformes, sites internationaux non sécurisés, frais cachés et droits d’expédition exorbitants, contrefaçons, etc. Pour éviter ces pièges, il existe des conseils et des outils, aussi bien en ce qui concerne vos paramètres numériques que votre comportement en ligne.

Astuce

Le mal est fait et vous avez été hacké ? Réagissez face à une cyberattaque.

10 conseils pour éviter les arnaques et fraudes en ligne

Méfiez-vous des réseaux wifi publics

C’est difficile, mais patientez pour faire votre achat. Si vous êtes connecté à un wifi public (café, hôtel, gare,etc.), évitez de rentrer votre numéro de carte. Sur un réseau mal chiffré, un pirate peut facilement intercepter vos données. Il est préférable d’acheter de chez vous, où la connexion internet est sécurisée.

Vérifiez l’identité du vendeur 

Certains veulent juste vous faire payer pour un article dont vous ne verrez jamais la couleur. Allez sur le site Whois et vérifiez l’ancienneté du nom de domaine. S’il a moins d’une semaine, il s’agit sans doute d’une fausse boutique en ligne. Faites également attention sur les plateformes vitrines, qui ne restent que des intermédiaires. "Amazon est un site fiable, mais tous les vendeurs qui se trouvent sur la plateforme ne le sont pas", rappelle la porte-parole de Test-Achats.

Lisez les mentions légales et cherchez les labels

Suite au GDPR, les sites internet sont obligés d’avoir des mentions légales (nom, dénomination sociale, adresse, téléphone, etc.). Utilisez ces renseignements pour vérifier l’authenticité du marchand. Les sites d’e-commerce comportent souvent un label de qualité qui prouve que le site est légitime, fiable et sûr. Les deux labels reconnus en Belgique sont Becommerce.be et Safeshops.be. Sur ces plateformes, vous retrouverez les magasins certifiés et limiterez les risques de vous faire avoir.

Consultez les critiques d’autres consommateurs 

À prendre avec des pincettes : les avis des consommateurs ne sont pas toujours fiables (faux avis postés par le marchand lui-même ou avis négatifs rédigés par un concurrent). Une fois que vous avez vérifié que ces avis sont bien réels, parcourez-les attentivement afin d’éviter les désillusions. Vous pouvez aussi entrer le nom du site ou du produit sur un moteur de recherche associé au terme "arnaque". Si d’autres internautes ont déjà eu de mauvaises expériences avec le vendeur, vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenu.

Évaluez le design général du site

Pour débusquer les sites d’arnaques, soyez à l’affût d’autres indices plus visibles. La syntaxe grammaticale est celle d’un enfant de 5 ans ? Les photos semblent anormalement retouchées ou provenir de banques d’images ? Le graphisme date de Mathusalem ? Restez sur vos gardes.

Méfiez-vous des offres trop belles pour être vraies  

Les offres trop alléchantes cachent souvent des arnaques. Idem pour les offres "à saisir immédiatement ". Vérifiez attentivement le descriptif, les mentions, les avis, et surtout, ne vous contentez pas d’une seule photo pour commander un produit !

Soyez vigilant lors du paiement

Avant le paiement, vous devez pouvoir vérifier en détail votre commande et son prix total. Il s’agit d’un consentement par double clic : le premier clic vous permet de vérifier la composition de votre commande, le second de la confirmer.

Vérifiez que la page est sécurisée

Quand vous payez, l’URL de la page " http://" doit devenir " https://", avec l’ajout du s pour "secure". Ne créez jamais de compte sur un site lorsque l’URL commence par "http://" car les informations (mot de passe, informations personnelles, informations bancaires…) peuvent être interceptées par des tiers.

Optez pour la double sécurité bancaire ou des moyens de paiements sûrs

Les doubles sécurités de paiement sont désormais proposées par la plupart des banques. Vous pouvez valider votre paiement en ligne par une seconde étape, autre que le traditionnel cryptogramme situé derrière votre carte (la plupart du temps, c’est un code envoyé par SMS). Mastercard et Visa proposent également le 3D Secure, appelé "Verified by Visa" et "SecureCode". Renseignez-vous pour savoir si votre carte dispose de cette protection supplémentaire. Surtout, évitez d’enregistrer vos coordonnées bancaires sur un site.

Consultez votre compte bancaire

Ça tombe sous le sens, mais vérifiez toujours les transactions sortantes et les montants après vos achats. Si vous vous êtes fait avoir (ça arrive à tout le monde, pas seulement aux octogénaires), il faut agir face à ces attaques : bloquez votre carte et contactez votre banque et signalez la fraude à la police locale.

Le besoin d’une bonne sécurité numérique globale

À côté de la vigilance et du bon sens nécessaires lors de vos achats en ligne, vous devez avant tout veiller à la cybersécurité de vos appareils et réseaux. Mieux vaut prévenir que guérir !

Sécurisez votre matériel informatique : mettez régulièrement votre système, vos logiciels et votre antivirus à jour, car ils comportent de nouvelles barrières de sécurité.

Utilisez votre boîte mail de façon sécurisée : n’ouvrez jamais la pièce jointe ou le lien d’un site ou email douteux, et lisez attentivement les informations contenues dans vos mails.

Installez un antivirus et un pare-feu pour protéger votre ordinateur de toute infection, comme VOO Internet Security.

Installez l’application Plume disponible via votre option VOO WIFI + et profitez de l’AI security. Ce système de cybersécurité va filtrer le contenu suspect et bloquer automatiquement les accès aux sites dangereux et frauduleux sur tous vous appareils. Comme il analyse des centaines de millions d’URL et de domaines plusieurs fois par jour et les classe comme fiables ou nuisibles, vous n’avez en principe rien à faire. En plus, le comportement de chacun de vos appareils connectés au wifi est également analysé en temps réel par l’intelligence artificielle. Si un comportement suspect est détecté, l’appareil est automatiquement placé en quarantaine. Le système dispose aussi d’un bloqueur de publicités centralisé, très utile pour éviter les tentations d’offres trop alléchantes.

Maintenant pour évaluer la nécessité de ce coussin péteur, c’est vous qui voyez.

Utilisation des cookies